Quelles sont les fautes éliminatoires au permis de conduire ?

Pour se vanter d’avoir réussi l’examen de permis, il est nécessaire d’éviter les erreurs de conduite éliminatoires. Cela vaut aussi bien pour les candidats au permis A, au permis B qu’au permis C.

C’est pour cette raison que tout candidat doit avant le passage à l’examen, prendre connaissance des fautes dont il est question. Cela lui permettra d’effectuer une conduite parfaite. Ainsi, de quelles fautes s’agit-il ?

Les erreurs éliminatoires au départ du véhicule

Il est important que vous sachiez démarrer et arrêter une voiture sans stresser en l’absence de votre accompagnateur habituel. C’est là l’une des compétences qui s’évaluent lors de l’examen du permis de conduire. Tâchez donc d’éviter les fautes éliminatoires si vous devez passer l’examen.

Ainsi, dès le démarrage des épreuves, le candidat doit éviter de mettre en danger ou constituer de la gêne pour les piétons et autres usagers. Selon le Code de la route, les candidats au permis ne doivent pas se figer à des endroits dangereux de manière répétitive.

permis de conduire

Lors de l’examen pratique, ils se doivent d’effectuer de la marche-arrière de façon importante surtout lors des démarrages en côte. Ces derniers sont également tenus de ne pas se déporter trop sur le côté gauche s’ils souhaitent accroitre leur taux de réussite à cet examen.

A lire aussi  Que peut on ajouter à une box coquine ?

Les erreurs éliminatoires au moment de l’arrêt du véhicule

Dans l’optique de prouver à votre examinateur que vous avez une excellente maitrise du véhicule le jour de votre examen de permis, prenez garde à ne pas :

  • Mal estimer les distances de sécurité devant séparer votre véhicule de celui du devant. Cela inclut qu’il ne faut pas anticiper le freinage.
  • Vous arrêter en chevauchant grandement une voie de circulation différente de la vôtre ;

Il s’agit là des erreurs à ne pas commettre si vous désirez ne pas repasser votre permis de conduire une nouvelle fois.

Les erreurs à éviter durant les manœuvres de l’examen du permis de conduire

Au cours de l’épreuve de conduite, il est requis que vous effectuiez des manœuvres tels qu’un stationnement, un demi-tour ou une marche-arrière. Durant cette étape de l’épreuve, l’apprenti conducteur doit à tout prix éviter :

  • De buter avec violence le trottoir de peur de causer des dommages physiques aux piétons ;
  • De se hasarder à entrer en collision avec un autre usager ou un obstacle quelconque ;

Par ailleurs, c’est à ce niveau que l’examinateur vous interroge afin d’effectuer des vérifications intérieures et extérieures. Il n’hésite pas non plus à vous poser des questions portant sur les premiers secours. Le candidat doit y répondre sans stresse même s’il sait conduire.

Les erreurs à éviter aux intersections durant l’examen du permis

L’apprenti doit se montrer prudent aux intersections. Celui-ci est censé développer l’aptitude d’anticipation une fois à un rond-point. À ce niveau, le candidat ne peut en aucun cas s’arrêter sans motif tout en causant de la gêne aux autres. L’engagement du candidat à un carrefour ne doit pas obliger les autres usagers du bitume à effectuer des manœuvres forcées et dangereuses.

A lire aussi  Comment vous sentir sexy ?

Évitez également les abus de priorité lorsque vous parvenez à un carrefour. Si vous souhaitez réussir le permis de conduire, n’omettez pas la priorité à droite. Tâchez de ne pas pratiquer le refus de priorité au passage piéton. Lorsqu’un candidat passe son examen, il est tenu d’éviter le manque de respect à une signalisation indiquant l’arrêt (feu rouge par exemple).

La faute éliminatoire permis commise par la plupart des candidats consiste à ne pas anticiper convenablement le trafic routier à une intersection.

Les fautes éliminatoires à ne pas commettre au virage lors du passage de l’épreuve

Dans l’optique de passer le permis en candidat libre, il est primordial que vous sachiez manier un volant convenablement dans un virage. Vous ne devez pas heurter le trottoir réservé aux piétons de l’autoroute. 

Pour éviter une invalidation de votre épreuve, évitez de chevaucher trop longtemps la ligne continue. Ne caracolez pas non plus de façon prolongée l’axe médian de la route.

Enfin, le candidat au permis n’est pas autorisé à sortir dangereusement de son virage. Cela implique que sa vitesse ne doit pas excéder celle requise lors de la sortie d’un tournant.

Les fautes éliminatoires à éviter à un croisement

Pour être titulaire du permis de conduire, attelez-vous à ne pas refuser la priorité lors d’un croisement ou d’un dépassement. Évitez également le chevauchement de trottoir.

L’évitement du dépassement par la gauche pendant qu’une voiture tente de tourner à gauche doit être observé. Privilégiez une allure lente
lors d’un croisement afin de prévenir la sortie de chaussée.

Comment maximiser ses chances de réussite au permis de conduire ?

L’examen du permis de conduire affiche un taux de réussite de 59%, autant dire qu’il n’est pas facile à passer. Ceci dit, en suivant certains conseils, vous maximisez vos chances de réussite. En plus d’éviter les erreurs à ne pas faire quand on passe son permis de conduire, voici les 5 conseils à suivre pour augmenter vos chances de succès :

  • Attendre le bon moment : nombreux sont les candidats qui précipitent leur passage à l’épreuve du permis de conduire. Ceci est souvent motivé par le nombre d’heures de conduite déjà réalisé et leur coût. 
  • Se détendre : le stress et l’anxiété ne sont pas de bonne compagnie, surtout lorsque vous devez passer l‘examen du permis de conduire.
  • Prendre le temps de bien se préparer : même si vous avez obtenu le code, assurez-vous une fois de plus d’avoir bien retenu toutes les règles. Pensez à préparer les questions techniques relatives à la sécurité au volant et au véhicule.
  • Rester concentré : une bonne concentration durant toute la durée de l’examen du permis de conduire est la meilleure façon de le réussir.
  • Rouler à la bonne vitesse : conduire trop lentement lors de votre examen est assimilable à un manque de confiance. Tout comme un excès de vitesse devant l’examinateur vous condamne systématiquement. Adoptez ainsi une bonne vitesse de circulation, ni trop lente, ni trop rapide.