Comment réussir son microblading ?

microblading

Vous avez suivi une formation microblading et vous avez hâte d’offrir vos services à vos clientes afin que celles-ci disposent des sourcils de rêves. Il faut d’abord comprendre que le microblading est une méthode de maquillage semi-permanent très compliquée et qui est régie par loi.

Le microblading exige une certaine préparation comparativement à l’extension de cils. La to-do list avant de vous jeter à l’eau peut être floue et stressante. Pour devenir une esthéticienne en microblading aguerrie, nous vous invitons à suivre nos conseils.

La formation Hygiène et Salubrité

Si la loi relative au maquillage semi-permanent n’est pas encore claire, il faut tout de même respecter certaines normes. En effet, il s’agit d’une technique de modification corporelle comparable au tatouage ou au piercing.

À l’image de toute technique qui peut occasionner des complications médicales, cette pratique de la dermographie doit se faire après une formation maquillage et sanitaire. Et pour cause les micro-aiguilles de la lame permettent de faire intégrer le pigment sur une des couches superficielles de la peau.

microblading par une esthéticienne

Sans une bonne stérilisation et adéquat, il est susceptible d’engendrer des infections de la peau et des maladies graves comme le cancer de seins ou des allergies pouvant entrainer à une intervention chirurgicale.

A lire aussi  Pourquoi choisir la gamme Kératine Oma and Me ?

Vous l’aurez compris, il est donc nécessaire de suivre une formation afin de devenir technicienne microblading. La formation hygiène se déroule sur 3 jours et condense 21 heures de cours au total.

C’est le moment d’apprendre l’anatomie, les étapes du développement microbien, la protection de la technicienne, la stérilisation et la gestion des déchets.

Le contrat de déchets professionnels

Pour réussir son microblading, la gestion des déchets est aussi un point important afin d’être en conformité avec la loi. Les aiguilles, les gants et les compresses étant en contact permanents avec le sang, ils peuvent être porteurs de maladies infectieuses.

Et pour limiter la contamination, la gestion des déchets d’activités de soins à risques infectieux est à prendre au sérieux.

Quel est le bon matériel pour un microblading réussi ?

Une fois que vous aurez satisfait les obligations légales, il est maintenant temps d’acquérir les équipements nécessaires. Le choix des matériels est le point le plus important pour réussir votre microblading pour devenir une experte. Pour ce faire, vous pourrez adopter plusieurs marques et surtout prendre le temps de découvrir les équipements qui perfectionneront votre pratique en art du sourcil parfait.

En tant que praticien, nous vous conseillons de faire recours à un fournisseur professionnel spécialisé dans la beauté du regard permanent, de Maud maquillage permanent et la dermopigmentation. Auprès de ces derniers, vous pourrez obtenir les instruments pour l’extension de cils ou le maquillage semi-permanent.

En outre vous pourrez retrouver en ligne des boutiques de ventre qui sont dédiées aux cosmétiques, aux pigments et accessoires pour créer des microbladings.

A lire aussi  Le miroir Hollywood, un accessoire de beauté indispensable

S’exercer sans relâche à la technique du microblading

Après avoir acquis votre kit de tatouage ou de maquillage, il est important de passer à la pratique. Mais avant de passer une aiguille stérile sur une cliente, prenez le temps pour maitriser la prise en main de la lame et les gestes.

Avant de redessiner les sourcils, il faudra vous munir de peaux en latex ou silicone avec des cils déjà prétracés.

Que faire en cas de dermopigmentation, maquillage permanent ou microblading raté ?

Lorsque les contours faits par la maquilleuse sont ratés, il faudra vous adresser à un professionnel qui pourra vous aider à éclaircir la ligne parfaite. Pour trouver solution, vous pourrez recourir à un professionnel ou faire appel un dermographe.

Le microblading ou maquillage permanent des sourcils raté

Dans le cas d’un tracé de sourcil raté, vous avez deux alternatives que sont : corriger avec des couleurs « correctrices » par un dermographe professionnel ou vous rendre dans un centre laser dermatologique qui possède un appareil Q-Switch qui permet de détatouer le tracé ainsi, vous aurez une cicatrisation au bout de 15 jours. Mais il faudra suivre plusieurs séances.

Le détatouage des sourcils

S’il s’agit d’une couleur trop foncée et vous souhaitez un sourcil brun, et que la couleur utilisée est noire, il faut effectuer un détatouage au Q-Switch. Ou soit vous effectuez des gommages de la zone très fréquemment afin de diminuer la couleur et par la suite procéder à une correction par une couleur plus adaptée pour un résultat impeccable.

A lire aussi  La tendance de la coupe de cheveux militaire

Vous pourrez également hydrater après le gommage par une crème hydratante simple. Éviter l’utilisation de la crème anti-âge ou anti-rides sur une dermopigmentation, car elles changent la couleur en l’oxydant.

Le maquillage permanent des yeux raté : eye-liner

Dans le cas d’un trait d’eye-liner permanent raté lors du tracé, les options sont limitées pour restructurer si le trait est trop épais. À cet effet, il faudra attendre que le pigment s’efface. En effet l’alternative du laser Q Switch n’est pas possible puisque le faisceau du laser serait près de l’œil ce qui est dangereux.

De plus, le gommage ne sera pas supporté par la paupière. Il faudra vous armer de patience.  Après quelques mois, il est susceptible de faire une correction par une couleur adaptée pour flouter le trait. C’est une alternative très délicate puisque le choix de la couleur pour la correction est exquis pour un résultat final parfait.