Voyage : le nouvel axe de luxe, Budapest-Téhéran

1036139_le-golden-eagle-danube-express-un-nouveau-train-haut-de-gamme-reliant-budapest-et-teheran-web-tete-0203725196259

Budapest – ©INTERPIXELS / Shutterstock

« La route c’est la vie » – Jack Kerouac

Ce qui relie Budapest à Téhéran?  Un nouveau train de luxe, 5 étoiles, façon Orient Express. Et une somme : entre 10 000 et 23 000 euros, pour voyager deux semaines à bord du nouveau Golden Eagle – Danube Express et traverser le monde entre Budapest et Téhéran. Quelques arrêts avant la destination finale perse : La Hongrie, la Roumanie, la Bulgarie et la Turquie. Autant de pays, autant de songes et d’évasion qu’offrent les chemins de fer privés hongrois.

Jeudi 23 octobre, la rame de grand luxe a fait son entrée en Iran, dans la ville de Zanjan, et c’était une première historique. En effet, il est tout à fait inédit qu’une compagnie européenne obtienne cette autorisation d’entrée sur le territoire iranien. La volonté du nouveau régime, plus modéré, d’ouvrir un peu plus le pays au tourisme a permis d’offrir ce voyage de rêve aux 70 passagers qui découvriront  les villes d’arts iraniennes de Shiraz, ville du célèbre poète Hafez et Persépolis, le site archéologique le plus important d’Iran, datant du VIe siècle. Yazd, « le soleil perse » selon LibérationIspahan : le palais des roses et la ville chérie de l’écrivain Pierre Loti, et enfin, l’arrêt final à Téhéran, la capitale  regorgeant de beautés et de trésors, elle aussi.

photo (5)

Le Tombeau de Hafez, Shiraz

 

73eb8dbc32e531b25bcaf072b73780b0

Ispahan, connu comme « nesfe jahan » (La moitié du monde en perse)

Une villégiature de luxe donc, offrant 2 restaurants gastronomiques, des matériaux nobles, de la délicatesse et des airs de voyage aux inspirations Tolstoïennes.

2014-10-13-13-23-26-Trans-Siberian-Express-Lake-Baikal2

Le Golden Eagle

2014-03-21-13-10-45-GEdincar

Un des restaurants gastronomique du Danube Express

Un rêve cher, certes. Mais un rêve fascinant. Prochain départ en Mars 2015.