Photographe : Negar Yaghmaian, le regard féminin sur l’Iran


Photos exclusives, pour Persiennes.

Persiennes s’est entretenu avec Negar Yaghmaian, qui vient d’obtenir  la deuxième place du concours Still Life Non-professional de l’International Photography Awards (IPA), qui récompense le travail de photographes professionnels et amateurs. Un prix qui l’a surprise et émue. Cette jeune femme calme, délicate et dévouée à sa famille comme à ses amis – nous dit-elle, lorsqu’on lui demande ses qualités – est diplômée de l’Université d’Art de Téhéran.

En tant que femme, elle a décidé de montrer ses semblables et leur joie dans un quotidien pas toujours facile. Ces femmes, elle les a approchées, et c’est chaleureusement qu’elle a été accueillie, nous confie-t-elle. Ce qu’elle souhaite, c’est montrer une façon de vivre, de casser les préjugés, de restaurer une vérité, depuis trois ans, date à laquelle elle a commencé à travailler et à échanger avec ses sujets, dans la rue. C’est eux aussi, qui la passionnent, ces autres. Et la vérité. Une vérité de joie, de quotidien, semblable à celui de millions de femmes dans le monde. En tant que Femme féminine, elle décline aussi son travail et des motifs sur des robes, en utilisant des impressions numériques et digitales.

Photographe à temps complet, elle dédiera ses prochaines idées, son prochain regard aux femmes qui vivent seules, phénomène grandissant dans les grandes villes iraniennes. Nul doute qu’elle saura leur porter un regard aussi bienveillant et délicat que notre échange l’a été !

A regarder, un diaporama que lui a consacré Libération.fr.