Food & Tradition : la recette du New York Times pour « Shab-e Yalda », une célébration perse

 

8c8af49019c8214b3c1864d48e78ad2cLe 21 décembre est la nuit la plus longue de l’année et marque  le début de l’hiver. On appelle cette soirée, en persan « Shab-e Yalda ».  Yalda signifie « naissance » et honore Mithra, divinité du culte de Mithra (pré – zoroastrisme) associée au soleil.

Les iraniens célèbrent Yalda depuis des millénaires : la tradition consiste à se réunir autour d’une table, et une nappe, « Sofreh »sur lesquelles sont disposés autour de bougies,  des fruits dont le centre est de couleur rouge comme la grenade et la pastèque. Le rouge symbolisant le feu et donc le soleil dans la religion Zoroastre. Les pastèques, symboles de santé et de bien être sont conservées depuis l’été spécialement pour cette cérémonie de Yalda. La grenade, dont les grains symbolisent le cycle de la vie est également un fruit iconique de cette table. Un mélange de 7 ingrédients (« Ajil ») composé de dattes, pistaches, noisettes, amandes, raisins et diverses baies sèches est aussi un indispensable de la soirée. Ces mélanges de fruits secs symbolisent la prospérité et sont considérés comme une offrande à la résolution d’un problème. On dit en perse « ajil-e moshkel gosha » soit « l’ ajil » qui résout les problèmes. Tout au long de cette soirée, les iraniens lisent et consultent Le Divân, de Hafez célèbre poète perse du XIVe siècle.

Cette fête est avant tout un ode à la joie, au rassemblement et au bonheur. Mêlée de poésie, de rires et de philosophie, Yalda incarne l’équilibre parfait entre spiritualité et délices culinaires.

b95cb696a7850f10eb1abe17803b75c0

Sofreh Yalda – DR

 

Un des plats traditionnel cuisiné à l’occasion de Shab-e Yalda » est le « Fesenjan ». Notre contributeur « food » Azita Houshiar a livré sa recette au New York Times. Retrouvez les ingrédients, saveurs et indications ici :

07feasts11-master1050-v2

Photo by Hannah Whitaker for The New York Times

07feasts19-articleLarge-v2-1

Photo by Hannah Whitaker for The New York Times

 Joyeux Yalda à tous les iraniens !