A propos de coups. #lebazaardespensées

 Quand le malheur frappe à ta porte, prépare bien ton cœur, car il ne frappe jamais un seul coup.
Proverbe persan  (1822)

La sagesse nous souffle de ne jamais anticiper un malheur, car ce serait déjà le vivre deux fois… Mais, la sagesse – et l’expérience, surtout – nous susurre autre chose. L’expérience nous susurre de nous préparer au cycle que l’on appelle infernal. A l’avalanche de mauvaises nouvelles, qui nous submerge, nous étouffe. Moins surpris, peut-être serons-nous plus solides. Plus attentifs, peut-être saurons-nous mieux nous y parer.

Dans ces cas-là, plus de karma qui tienne, le malheur frappe au hasard. Aveuglément.  En revanche, rappelez-vous toujours qu’un cycle – tout bêtement – tourne. Et qu’après la pluie, il y a toujours le beau temps.

Soyons prudents, mais optimistes, il n’est que lundi…

Photo de couverture : Robe Dior – Photo Richard Avedon